Avis

Vous pourrez consulter ici les avis de quelques-uns des centaines de stagiaires que nous avons vu passer au fil de près d’un demi-siècle d’activités.

Certains se sont exprimés sur nos stages, d’autres sur les formations que nous proposons :

Appréciations sur les stages.
Appréciations sur les formations.

Des stages et des livres

Avis sur les stages

Cher François alias Sarriette, Tu es un personnage !
Mi-esprit de la nature, mi-encyclopédie universelle, tu nous as embarqué avec tous tes contrastes dans une belle aventure humaine, botanique et spirituelle.
Michèle alias Molène

Merci, un grand merci à vous deux pour ces 5 jours. Je repars plein d’énergie, la tête remplie de bonnes choses et de projets. Merci pour cette transmission d’une partie de vos connaissances sur les plantes, les techniques de survie ou bien même sur la vie. Je vous souhaite tout le meilleur du monde pour la suite.
Frêne – Valère

Une belle semaine comme je l’avais imaginée. Merci à Keiko pour ta douceur, tes connaissances culinaires et botaniques et pour ton esprit positif. Merci à François pour le partage de tes larges et précises connaissances dans es univers très différents. Avec l’espoir de se croiser à nouveau à l’avenir.
Yannick (Scabieuse pour la semaine)

Je suis très heureux de cette semaine passée avec vous et Dame Nature. J’ai mangé des baies, dormi au clair de la lune, je me suis baigné, ce qui me ressource profondément. Merci François et Keiko.
Gilles (Mélèze)

Quel intense moment ! Hors du temps…
Quel plaisir de cheminer dans cet endroit de nature paisible où le temps s’est arrêté…
Merci !
Coralie alias Chicorée

Une merveilleuse aventure où j’ai découvert un nouveau milieu végétal, rencontré de nouvelles plantes et ressenti de nouvelles sensations intérieures après diminution des glucides ; tout ça au sein d’un groupe génial ! Merci pour ce moment.
Armand alias Achillée

Une merveilleuse aventure où j’ai découvert un nouveau milieu végétal, rencontré de nouvelles plantes et ressenti de nouvelles sensations intérieures après diminution des glucides ; tout ça au sein d’un groupe génial ! Merci pour ce moment.
Armand alias Achillée

J’ai passé deux jours merveilleux : d’abord apprendre à regarder les fleurs, les herbes, à marcher dans la forêt en écoutant, touchant, goûtant. Tout s’anime. La Nature prend réellement vie. Que dirai-je des repas qui ont couronné ce stage? Non seulement c’est bon, mais c’est beau. Hum! Quelle soupe délicieuse, et ce gratin d’herbes…
F. G.

Ce ne fut pas un stage, mais un voyage dans un monde de vie et de beauté… Fleurs, feuilles, fruits, tiges, racines sauvages offertes à la cueillette; festin de vie, repas pétillant de joie jusqu’alors ignorée… Instants au-delà des mots ou des pensées, dans un pays de couleurs, de saveurs, d’odeurs inconnues, instants de paix.
L C.

Cela m’a affranchie. On m’a donné la permission de manger des plantes auxquelles je n’aurais pas osé toucher toute seule de peur de me tromper… Ce dimanche soir, c’est comme si je brûlais d’un grand feu, une sorte d’énergie me picote à l’intérieur.
M. S.

Cette initiation aux plantes m’a permis de faire une véritable découverte du potentiel de la nature. Je suis ravie d’avoir pu appréhender le domaine des plantes de façon pratique et pragmatique. Ce stage est très positif dans la mesure où il m’a fait dépasser la seule connaissance des plantes pour en arriver à une conception de la vie.
M. L.

A travers la découverte de la comestibilité insoupçonnée des plantes sauvages, François Couplan a réussi à donner un sens nouveau à la relation que nous pouvons avoir avec la Nature… Témoins ces stages où l’on rencontre à chaque pas un nouvel univers, véritable potager sauvage, réserve énergétique infinie que François nous apprend à découvrir… À travers cette nouvelle relation, l’individu retrouve une partie jusqu’alors cachée de son identité.
A. W.

C P E : Collège Pratique d’Ethnobotanique

Appréciation sur les formations

Le stage était vraiment enrichissant pour moi et je me demande comment vous allez pouvoir encore me (nous) surprendre lors des autres stages. “Vous brisez des mythes et vous ouvrez des portes”. C’est une citation de François mais je trouve qu’elle reflète très bien la réalité. Et même si pour certains élèves vous pouvez peut-être avoir l’impression de peu apporter parce que vous trouvez qu’ils ne s’investissent pas suffisamment, je suis certain que ce n’est pas le cas. Il y a une sorte de socle “philosophique” qui restera toujours présent chez chacun d’entre nous. Le CPE est utile et c’est une belle idée. Je trouve l’ensemble particulièrement bien pensé dans la succession des week-end et des stages, des idées pour varier les formes d’enseignement. A vous trois, il y a une sorte d’alchimie qui s’opère. François tu emmènes tes talents d’orateur, ton savoir encyclopédique et ta compréhension profonde des choses, ta rigueur scientifique doublée d’une longue expérience indépassable de plusieurs dizaines d’années. De cela découle ton charisme. France tu (me) nous pousses à nous interroger nous-même, à chercher à mieux nous connaitre et à rester toujours ouvert. Keiko, tu emmènes avec toi un peu du Japon et de ses traditions (culinaires entre-autres), et une grande disponibilité toujours constante. Vraiment je trouve que l’ensemble forme une belle synergie. J’ai essayé de le dire lors du “tour de table” final mais personnellement je ne vois pas comment vous pourriez améliorer l’emploi du temps du dernier stage compte-tenu des objectifs fixés (rencontrer de nombreuses plantes, Jean-Claude et ses algues, Yves et son jardin, les marais salants, cueillir et cuisiner), de l’inertie d’un groupe et de son inévitable hétérogénéité. Encore merci pour votre enseignement.

Francis Collet, CPE16

Le CPE m’a beaucoup fait progresser. Je trouve l’enseignement de base large et ouvert, donnant à chaque instant des pistes à explorer, maintenant, demain ou jamais. En commençant à réfléchir dans le concret sur une façon de transmettre aux autres rapidement et efficacement les notions de base, je me rends bien compte de la difficulté immense et du coup, je perçois encore plus l’intérêt de votre formation, de votre démarche plus globale.
Oui, démarche car l’ambition du CPE va bien au-delà. Même si je ne me fais aucune illusion, ça c’est mon ressenti personnel, ne jamais renoncer est un bon principe, quoi qu’on pense de son impact sur les autres. Au moins, tout n’est pas perdu, nous avons ainsi un impact sur nous-même !
Je ne regrette pas une seconde mon inscription, les partages, les échanges et ne l’oublions pas car c’est majeur, la rencontre avec le monde des plantes. Je vous suis reconnaissant.
Amicalement.

Hugues Dantin, CPE 14

Je souhaite vivement te remercier de m’accompagner dans cette passionnante découverte.
C’est surtout de la qualité de cet accompagnement dont je voudrai te parler car je le trouve tout juste à la bonne distance : ni trop près, ni trop loin comme une “bonne mère “.
Tu acceptes avec bienveillance et sans jugement que l’élève soit prêt pour l’enseigner (c est ce qu’on appelle dans notre jargon pédagogique la “zone proximale de développement “) et je réalise à quel point c est confortable et juste pour l ‘élève.
J’ai déjà souffert personnellement, même adulte et je vois tous les jours des élèves qui souffrent car les enseignants ne respectent pas ce rythme, ce feu vert interne.
Je ne ressens aucune pression de ta part et tu m’as même dit à plusieurs reprises de prendre mon temps. J’ai ri, car je suis une personne plutôt lente…
Je travaille beaucoup avec les plantes et c’est pour moi un grand plaisir que je devrais retrouver, mais que j’ai l impression de découvrir… Cela me connecte avec le plaisir et la joie de l’enfant qui découvre le monde, son fonctionnement et apprend à le nommer. Je pense à la lumière de ce que je vis aujourd’hui j’ai été privée enfant de ce bonheur si naturel.
Ces découvertes quotidiennes me font du bien, je suis à ma place et je me sens sereine, habitée d une force tranquille très comblante.
Merci François.
Joëlle Larose

 

Me voilà arrivée à la fin de cette année de formation à distance avec vous. Je voulais prendre le temps de vous remercier, j’ai pu entrer en contact avec le monde végétal qui m’entoure, avec une méthode qui m’a vraiment plu. Faire participer les cinq sens dans le processus de connaissance d’une plante, allant vers une dynamique de rencontre avec le végétal, tout en permettant une expression artistique de cette observation, tout cela a été un régal!
Je me réjouis de participer dans quelques semaines au stage de Saint Luc, de vous y rencontrer, et de prendre part à cette expérience de groupe.
Encore une fois, merci pour votre accompagnement,
Anémone Fernex

Juste un partage sur le cours de la nature, que j’ai fort apprécié, mais en particulier:
Impressions à la lecture de tes lignes sur la nature : « Que faisons-nous à partir de tout cela ? »
Je ne vais pas faire une analyse de ton texte, j’en serai bien incapable et ce n’est pas mon propos.
Par ailleurs, c’est difficile pour moi de verbaliser les choses car toujours réducteur par rapport à ce qui me traverse, et du coup plat et terne, par oral intensément, par écrit ce n’est pas beaucoup plus facile, mais je vais essayer d’expliquer ce que j’ai ressenti en lisant tes lignes car c’était immense.
Difficile aussi de rester dans la sensorialité de quelque chose et de le verbaliser, comme si au moment où j’aimerais l’exprimer, je ne suis plus dedans, je deviens observatrice donc séparée de la chose à décrire.
En lisant ton texte, il s’est passé quelque chose, de l’ordre de l’unification, plus de dissociation « moi-le monde », juste une sensation de justesse, de centrage, de retrouvailles, comme parfois en méditation ou dans la nature. Une étincelle d’universalité fugitive, le cœur éclairé, les tripes frémissantes. Comme une compréhension fugace, un aperçu de ce qu’est le Tout, une sensation d’être dans l’Amour … puis c’est passé, l’ego revient avec ses doutes et ses peurs. Mais une certitude, une confiance intime renforcée à chacune de ces brèves éclaircies.
Donc merci, merci pour cette année, merci pour les deux à venir. Je ne sais pas bien qui tu es, lutin des bois et humain civilisé, penseur fou et sage éclairé, tout cela et bien plus encore, mais en ayant expérimenté ça en lisant ton texte, je ne peux qu’être confortée dans la justesse de ce choix du CPE…
A bientôt, Merci.
Sylviane

Ce n’est pas pour rien que j’ai choisi François Couplan pour étudier, et depuis le début de ma formation, j’ai accumulé non seulement un élargissement considérable de mes connaissances du monde végétal mais aussi des méthodes et surtout, une façon de penser et de faire tomber beaucoup de représentations qui fait écho à la manière dont j’ai besoin de me nourrir (ceux qui me connaissent bien savent que j’entends par nourriture non seulement les aliments les plus insolites des quatre coins du monde mais aussi et surtout toute une culture des traditions orales et écrites dont je suis curieuse et friande !) mais aussi de ne pas tomber malade ! Et tout ça, paradoxalement, ça se « cultive » ! Merci Plantes sauvages comestibles et médicinales “Couplan” !
Valentine